Pew dévoile le nom des cinq nouveaux bénéficiaires de ses bourses de recherche sur la conservation marine pour l’année 2016

Cette nouvelle promotion entend poursuivre les efforts indispensables déployés depuis des années pour protéger les océans de la planète.

Pew dévoile le nom des cinq nouveaux bénéficiaires de ses bourses de recherche sur la conservation marine pour l’année 2016

Cinq éminents scientifiques et écologistes du Costa Rica, d’Afrique du Sud, du Sri Lanka et des États-Unis sont les bénéficiaires des bourses de recherche sur la conservation marine accordées par Pew en 2016. Ces bourses soutiennent la recherche dans le but d’améliorer la préservation et la gestion des océans.

Les travaux des nouveaux bénéficiaires viseront à étudier la possibilité d’interdire la pêche en haute mer, d’établir des aires marines protégées dans les eaux au large de l’Afrique du Sud, de développer la première organisation de conservation marine du Sri Lanka axée sur la sensibilisation et la participation du public, et de favoriser la protection des requins en Amérique centrale.

Cette année marque le 20ème anniversaire du programme de bourses de recherche de Pew sur la conservation marine (Pew Fellows Program in Marine Conservation). Depuis 1996, le programme a distingué 145 experts marins dans 32 pays. Les bénéficiaires reçoivent 150 000 dollars chacun pour réaliser un projet sur trois ans ayant pour but de résoudre des problèmes en rapport avec la préservation des océans.

De nombreux scientifiques de renommée mondiale, des photographes et des écrivains ont reçu cette distinction. Parmi les anciens lauréats, on trouve notamment Jane Lubchenco, biologiste marine et ancienne directrice de l’Agence gouvernementale américaine d’observation océanique et atmosphérique (National Oceanic and Atmospheric Administration) ; Stephen Palumbi, biologiste marin et expert en génétique de l’Université de Stanford ; Callum Roberts, biologiste spécialisé dans la conservation marine ; John Weller, photographe et cinéaste naturaliste ; et Barbara Block, biologiste spécialiste des requins, des marlins et des thons.

« Le programme de bourses de recherche de Pew sur la conservation marine a aujourd’hui évolué pour offrir bien plus qu’une simple bourse sur trois ans », explique Joshua S. Reichert, vice-président exécutif et directeur des initiatives environnementales pour The Pew Charitable Trusts. « À titre personnel, les bénéficiaires continuent à apporter leur pierre à l’édifice longtemps après la fin de leur bourse. À travers leur collaboration, ils continuent à chercher des solutions aux menaces les plus importantes qui pèsent sur les océans dans le monde. »

« Cette nouvelle promotion de spécialistes engagés est représentative de l’énorme potentiel et du grand espoir que fait naître ce programme en matière de préservation des océans », déclare Polita Glynn, directrice du programme de bourses de recherche de Pew sur la conservation marine. « Il n’a jamais été aussi important de soutenir les efforts innovants qui peuvent avoir des effets positifs sur nos océans. »

S’appuyant sur un processus rigoureux de nomination et d’examen, un comité de spécialistes marins du monde entier sélectionne les bénéficiaires en fonction de la solidité de leur projet. Ce processus comprend une évaluation de la capacité du projet à protéger les milieux marins. Chaque année, le comité choisit cinq propositions uniques et pertinentes introduites par des professionnels remarquables en milieu de carrière.

Pour obtenir des photos et des vidéos, ou contacter l’un des bénéficiaires de l’année 2016, veuillez contacter Kymberly Escobar : kescobar@pewtrusts.org

Randall Arauz© The Pew Charitable Trusts

Le projet de Randall Arauz porte sur la mise en place de zones interdites à la pêche afin de protéger les requins dans le parc national de l’île Cocos et dans la zone de gestion des monts sous-marins du Costa Rica.

Asha de Vos© The Pew Charitable Trusts

Asha de Vos utilise sa bourse pour créer une organisation à but non lucratif au Sri Lanka qui formera la prochaine génération d’écologistes et de législateurs du pays spécialisés dans les affaires maritimes.

Jennifer Jacquet© The Pew Charitable Trusts

Grâce à sa bourse, Jennifer Jacquet explore les options politiques et la viabilité d’un accord international relatif à l’interdiction de la pêche en haute mer. Elle cherchera à déterminer les éventuels gagnants et perdants d’un tel accord.

Jennifer O'Leary© The Pew Charitable Trusts

La bourse de Jennifer O’Leary lui permettra de mettre en œuvre un programme régional dans l’océan Indien occidental qui associera science et gestion dans le but d’améliorer l’efficacité des aires marines protégées en termes de préservation de l’environnement marin.

Kerry Sink© The Pew Charitable Trusts

Kerry Sink utilise sa bourse pour proposer 21 nouvelles aires marines protégées dans les eaux au large de l’Afrique du Sud, en collaboration avec les secteurs clés de l’industrie, l’objectif final étant de protéger 10% des eaux du pays.

Project

Directory of Marine Fellows

Quick View
Project