Pew : l'OMC manque cette année l'occasion de réduire les subventions à la pêche néfastes

Malgré cette échéance manquée, l'OMC a fait des progrès considérables et devrait viser la conclusion d'un accord en 2021

l'OMC manque cette année l'occasion de réduire les subventions à la pêche néfastes

GENÈVE — The Pew Charitable Trusts a exprimé lundi sa déception en constatant que les membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) n'avaient pas respecté l'échéance de 2020 fixée par les Nations unies pour la conclusion d'un accord visant à mettre fin aux subventions à la pêche néfastes. Pew a cependant noté que les pays avaient fait des progrès considérables au cours des négociations, ouvrant la voie à un accord en 2021.

Le Président du Groupe de négociation, M. l'Ambassadeur Santiago Wills (Colombie), a annoncé lundi que les pays devront poursuivre les négociations l'année prochaine. Malgré leurs réunions à plein temps depuis le mois de septembre, les négociateurs ne se sont pas encore retrouvés autour d'un texte stabilisé, c'est-à-dire une version de l'accord qui fait consensus. Un plan de travail est en cours d'élaboration pour 2021.

Les gouvernements distribuent 22 milliards de dollars par an en subventions néfastes, principalement aux grandes flottes de pêche industrielles. Ils les aident ainsi à couvrir leurs coûts, notamment de carburant et de construction de navires, et leur permettent de pêcher plus loin, sur des périodes plus longues, au-delà de ce que l'océan peut supporter.

Il y a cinq ans, 193 pays ont adopté les objectifs de développement durable des Nations unies. L'un d'entre eux, l'objectif 14, appelle à la conservation et à l'exploitation responsable des océans et des ressources marines. Pour le respecter, les nations se sont engagées à réglementer efficacement la pêche, à éliminer la pêche illégale et, d'ici fin 2020, à mettre fin aux subventions qui financent les pratiques de pêche destructrices.

Isabel Jarrett, responsable du projet de The Pew Charitable Trusts visant à mettre fin aux subventions à la pêche néfastes, a déclaré :

« Les membres de l'Organisation mondiale du commerce ont fait d'énormes progrès pour parvenir à un accord visant à mettre fin aux subventions à la pêche néfastes. Bien qu'ils ne soient pas parvenus à respecter l'échéance de 2020 fixée par les objectifs de développement durable des Nations unies, les négociateurs doivent maintenir leur élan et se concentrer sur la conclusion d'un accord au plus tôt. »

« Les membres de l'OMC devront s'assurer que le texte de l'accord sur les subventions à la pêche ne comporte aucune échappatoire risquant de compromettre ses objectifs de conservation et de permettre le maintien du statu quo. Par exemple, toute flexibilité accordée doit se limiter à aider les pays en développement à s'affranchir de leurs subventions à la pêche néfastes et doit être limitée dans le temps, sur une période déterminée. Les pays développés ne doivent pas se voir accorder d'exceptions leur permettant de continuer à distribuer des subventions à la pêche destructrices, même s'ils ont mis en place des mesures de gestion. »

« Pendant des décennies, des pratiques irresponsables ont épuisé les populations de poissons et endommagé les économies et les écosystèmes. Les subventions destructrices étant l'un des principaux moteurs de la surpêche, y mettre fin est un moyen tangible de contribuer à assurer une pêche durable. Aujourd'hui, l'OMC est sur le point de parvenir à un accord dans ce sens. Malgré un contexte politique peu favorable et une pandémie qui a entraîné des retards imprévus dans les négociations, les membres de l'OMC ont réalisé des progrès majeurs. Si les pays parviennent à un accord sur les subventions à la pêche néfastes qui réduit les échappatoires au minimum, ils remporteront une victoire en matière de conservation qui pourrait avoir un impact positif et durable sur l'océan. »

###

The Pew Charitable Trusts s'appuie sur le pouvoir de la connaissance pour résoudre les problèmes les plus complexes de notre époque. Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.pewtrusts.org.

The front facade of the Supreme Court of the United States in Washington, DC.
ian-hutchinson-U8WfiRpsQ7Y-unsplash.jpg_master

Agenda for America

Resources for federal, state, and local decision-makers

Quick View

Data-driven policymaking is not just a tool for finding new solutions for emerging challenges, it makes government more effective and better able to serve the public interest.

Lightbulbs
Lightbulbs

States of Innovation

Data-driven state policy innovations across America

Quick View

Data-driven policymaking is not just a tool for finding new solutions for difficult challenges. When states serve their traditional role as laboratories of innovation, they increase the American people’s confidence that the government they choose—no matter the size—can be effective, responsive, and in the public interest.