schooling Pacific double-saddle butterflyfish
Project

Polynésie française

Le projet Héritage des océans de Pew et Bertarelli

Les eaux de la Polynésie française, territoire français d'outre-mer situé dans l'océan Pacifique Sud, constituent la plus grande zone économique exclusive contigüe du monde.

D'une superficie de 5 millions de kilomètres carrés, les eaux du territoire couvrent une superficie équivalente à celle de l’Union européenne. Ces eaux vastes et saines possèdent un environnement marin extrêmement riche, avec notamment 21 espèces de requins, des écosystèmes coralliens exceptionnels comprenant 183 espèces de coraux et 1214 espèces de poissons.

Les maires et les communautés des Îles Australes et des Îles Marquises, deux des cinq archipels qui composent la Polynésie française, ont invité l'équipe Héritage des océans de Pew et Bertarelli à collaborer à des initiatives visant à créer de vastes aires marines protégées dans leurs eaux.

En novembre 2014, le gouvernement de Polynésie française s'est engagé à créer une grande aire marine protégée aux Îles Australes (1 million de kilomètres carrés) et aux Marquises (700 000 kilomètres carrés) Par ailleurs, le président Édouard Fritch s'est engagé en 2016 à mettre en place d'ici 2020 une aire marine gérée couvrant toutes les eaux de la Polynésie française. 

En avril 2016, les habitants des cinq îles habitées de l'archipel des Australes, avec l'appui de la Fédération des associations de protection de l'environnement polynésiennes et de The Pew Charitable Trusts, ont proposé au gouvernement central de Tahiti de créer une vaste réserve marine dans leurs eaux.

En juin 2020, le conseil des ministres de la Polynésie française a annoncé son intention de solliciter l'intégration de l'archipel des Australes au réseau international de réserves de biosphère de l'UNESCO d'ici 2023. Cette décision fait suite à une forte demande locale pour la protection marine et pourrait aboutir à la création de la plus grande réserve de biosphère au monde.

En parallèle, les maires des Marquises travaillent depuis 2012 à la protection de leurs ressources marines. Avec le soutien des communautés locales et de l'équipe du projet Héritage des océans de Pew et Bertarelli, ils ont officiellement soumis au gouvernement en juin 2018 un projet  de création d’une aire marine protégée, Te Tai Nui a Hau, couvrant une surface de 430 000 kilomètres carrés. Ce projet comprend une zone réservée à la pêche artisanale autour de chaque île.

Le projet Héritage des océans de Pew et Bertarelli promeut une protection des océans en Polynésie française conforme à la culture polynésienne et aux valeurs communautaires traditionnelles en étroite collaboration avec des scientifiques, les pêcheurs, et les  organisations environnementales et des communautés locales.

Le projet Héritage des océans de Pew et Bertarelli

The Pew Charitable Trusts et la Fondation Bertarelli se sont associés en 2017 pour lancer le projet « Héritage des océans ». Leur objectif est de créer une nouvelle génération d’aires marines protégées au niveau international, pour préserver de manière efficace des zones importantes sur le plan écologique. Cette initiative s’appuie sur dix ans de travaux réalisés par les deux organisations. Leurs efforts conjoints ont notamment contribué à obtenir des engagements visant à préserver plus de 8 millions de km² d’océans, grâce à une collaboration étroite avec des partenaires philanthropiques, les communautés locales, les gouvernements et les scientifiques. La Fondation Bertarelli oeuvre, depuis 2010, à la protection des océans pour les générations futures, au travers de la conservation marine et de recherches collaboratives en sciences marines.

Notre travail

Podcast

Our Blue Planet–Protecting the Ocean

Episode 6

Quick View
Podcast

Three-quarters of our planet is covered with water—and it’s this water that sustains life. But our liquid planet, home to half of the world’s known creatures and plants, is facing multiple threats, such as overfishing and commercial development. That’s why leading scientists say that 30 percent of our oceans should be protected. Host Dan LeDuc explores why this 30 percent data point is important with two people committed to safeguarding the oceans: native Hawaiian Sol Kaho’ohalahala, whose culture and livelihood depend on sustainable seas; and Matt Rand, who directs the Pew Bertarelli Ocean Legacy Project and has been working with people like Kaho’ohalahala since 2006 to keep our oceans healthy.