Le travail de Pew en matière de conservation des océans

Le travail de Pew en matière de conservation des océans

Entretien avec Uta Bellion, directrice du Programme marin européen du Pew Charitable Trusts.

Pourquoi l’organisation Pew est-elle autant déterminée à abolir la surpêche ?

Pew a pendant longtemps reconnu la vulnérabilité des systèmes océaniques et de la vie marine face à un certain nombre de menaces dont la surpêche, la pollution, la destruction d'habitats essentiels et le changement climatique. Ainsi, dans le but de faire face aux menaces les plus sérieuses, Pew a développé un programme mondial de conservation des océans visant à mettre un terme à la destruction de la vie marine et à rétablir la bonne santé des océans.

Qu'est-ce qui justifie l'engagement de Pew pour la conservation des océans ?

L'océan couvre près des trois quarts de la surface de la Terre et abrite près de la moitié des espèces connues dans le monde, ainsi que des nombreuses espèces encore inconnues. Il produit quasiment la moitié de l'oxygène que nous respirons et absorbe une énorme quantité de dioxyde de carbone.

Plus de 250 millions de personnes dépendent directement ou indirectement de la pêche pour leur survie et l'océan constitue la principale source de protéine animale pour plus de 2,6 milliards de personnes.

Un trop grand nombre d'espèces marines  sont en déclin, voire en voie d’extinction. Les super-prédateurs,  tels que les requins et certains thons, grandissent lentement et ont une maturité tardive. Par conséquent, des mesures de conservation rigoureuses sont nécessaires afin que leurs populations soient reconstituées à des niveaux sains. A l’autre bout de la chaîne alimentaire, le poisson fourrage a lui aussi besoin d'être protégé. En effet, il est indispensable à la survie d'un grand nombre d'espèces marines et garantit le maintien d'une pêche durable. La pêche illégale, quant à elle, prend de l'ampleur à travers le monde et doit prendre fin.

Les populations de poissons qui ont été épuisées doivent être reconstituées à des niveaux durables. Pew mène ainsi des recherches scientifiques afin de comprendre les défis liés à la conservation des océans, de mettre en place des solutions politiques et enfin, de mobiliser l’opinion publique pour accélérer leur mise en œuvre.
Pour ce faire, le département des sciences environnementales de Pew travaille sur une série de projets liés à la conservation marine. Il développe et soutient la recherche scientifique, les analyses techniques et les efforts fournis dans le but de synthétiser l’information afin de faciliter la compréhension des enjeux actuels, mais également d’étayer les décisions politiques.

Quelle ambition Pew nourrit-elle pour l'Europe en matière de gestion des pêches et de la conservation des océans ?

Pew souhaiterait que l'UE puisse jouer un rôle de leader dans l'éradication de la surpêche, de la pêche illégale et des pratiques de pêche destructives, que ce soit dans les eaux européennes ou du monde, afin de garantir la durabilité des ressources halieutiques. Certains États membres de l'UE, comme le Royaume-Uni et la France, possèdent des territoires d'outre-mer entourés par une riche vie marine. Ces nations peuvent jouer un rôle crucial dans la création de grandes réserves marines entièrement protégées dans ces eaux jusque-là peu impactées. L'UE peut également soutenir la désignation de grandes zones protégées dans l'océan Austral autour de l’Antarctique et faire progresser les négociations aux Nations Unies pour parvenir à un nouvel accord mondial en matière de protection de la vie marine en haute mer, une approche qui favoriserait la régénération des écosystèmes marins.

Quelle est l'attitude de Pew face à la pêche illégale ?

Des experts ont révélé qu’un poisson capturé sur cinq est péché illégalement. Ces activités entraînent une diminution des stocks de poissons à des niveaux non durables, menaçant ainsi la viabilité de l’industrie de la pêche et des communautés locales qui dépendent de ces ressources.

Nous travaillons à l'échelle mondiale avec l'industrie et les gouvernements afin d'améliorer le suivi des activités de pêche illégale, y compris dans les réserves marines et en haute mer. En janvier 2015, nous avons lancé le projet « Eyes on the Seas » (ou « Yeux sur les Mers »), qui utilise la technologie satellitaire en complément d'autres bases de données pour suivre et attraper les pêcheurs illégaux. Dans le cadre de ce projet, nous collaborons également avec des gouvernements et des organismes internationaux comme Interpol.

Pourquoi cet engouement pour les zones marines protégées ?

L'océan joue un rôle essentiel dans la survie de notre planète. Toutefois, les activités humaines tendent de plus en plus à menacer sa santé. Des études démontrent que la création de très grandes réserves marines entièrement protégées est déterminante pour la restauration de l'abondance des espèces, la promotion de la diversité écologique et la protection de la santé générale de l'environnement marin. En outre, les écosystèmes sains sont plus aptes à résister aux menaces qui accompagnent le changement climatique. De plus, la création de zones marines protégées peut permettre de dynamiser l'économie locale grâce au développement d’un tourisme durable par exemple.

Le projet « Global Ocean Legacy »(ou « Héritage Mondial des Océans »), que Pew a mis en place avec ses partenaires, a pour objectif de collaborer étroitement avec les communautés locales, les gouvernements et les scientifiques à travers le monde pour renforcer la protection de certains de nos environnements océaniques les plus précieux, encore intacts. Nous travaillons à l'échelle mondiale, notamment sur la création de  réserves potentielles dans les territoires français et britanniques d'outre-mer. Pew œuvre également pour la création de zones protégées dans l'océan Austral autour de l'Antarctique tout en protégeant l'océan Arctique de la pêche industrielle jusqu'à ce que soient mises en place des mesures pour sa régulation. Par ailleurs, Pew fait partie des négociations pour parvenir à un nouvel accord dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer afin de protéger la vie marine en haute mer.

La conservation des océans constitue-t-elle le plus vaste domaine de travail de Pew ?

Pew a pour mission générale de trouver des solutions aux plus grands problèmes de notre époque. Outre notre travail sur l’environnement au niveau international, Pew mène également des projets nationaux liés à la santé, à la politique intérieure et aux consommateurs aux États-Unis. Le Pew Research Center, l’une de nos filiales, est le premier fournisseur mondial de sondage d'opinions libres, d’études démographiques, d'analyses des médias et d'autres recherches en science sociale basées sur les données.

Pew s’intéresse aux questions environnementales depuis plus de 40 ans. Nos projets de conservation marine portent sur la protection de l'habitat, la promotion d'une gestion des pêches basée sur l'écosystème, l'éradication de la surpêche dans l'UE et aux États-Unis, la lutte contre la pêche illégale, la réforme de la gouvernance en haute mer et enfin la protection du thon et des requins, tous deux super-prédateurs. Nous menons également d'importants projets de conservation de nature terrestre en Australie, au Canada et aux États-Unis.

Quelle est l’histoire de Pew ? Quelles sont ses sources de financement ?

The Pew Charitable Trusts est le seul bénéficiaire de sept organismes de charité (ou fondations) établis entre 1948 et 1979 par deux fils et deux filles du fondateur de la Sun Oil Company Joseph N. Pew et sa femme Mary Anderson Pew.
Depuis 1948, ces fondations fonctionnent indépendamment des affaires de la famille. Les sept fondations qui financent les opérations de Pew ont cédé leurs actions Sunoco (Sun Oil Co.) en 1997 (voir http://www.pewtrusts.org/en/about/accountability). Nous recevons également de nombreux financements de partenariats, de fondations et de particuliers.

The front facade of the Supreme Court of the United States in Washington, DC.
ian-hutchinson-U8WfiRpsQ7Y-unsplash.jpg_master

Agenda for America

Resources for federal, state, and local decision-makers

Quick View

Data-driven policymaking is not just a tool for finding new solutions for emerging challenges, it makes government more effective and better able to serve the public interest.

Lightbulbs
Lightbulbs

States of Innovation

Data-driven state policy innovations across America

Quick View

Data-driven policymaking is not just a tool for finding new solutions for difficult challenges. When states serve their traditional role as laboratories of innovation, they increase the American people’s confidence that the government they choose—no matter the size—can be effective, responsive, and in the public interest.