Pew félicite les représentants désignés pour participer à un groupe clé pour le développement durable du Nord du Québec

Pew félicite les représentants désignés pour participer à un groupe clé pour le développement durable du Nord du Québec

Message destiné aux conseils d'administration de Nature Québec et du Conseil régional de l'environnement de la Côte-Nord:

Pew Charitable Trusts, l'Initiative boréale canadienne ainsi que la Société pour la nature et les parcs du Canada félicitent Christian Simard de Nature Québec et Sébastien Caron du Conseil régional de l'environnement de la Côte-Nord pour leurs nominations à la Table des partenaires du développement du Nord québécois récemment remis sur pied.

Dans son itération précédente, la Table avait réuni quelque 450 représentants du gouvernement provincial, de gouvernements régionaux, de Premières Nations (les Cris, les Naskapis et les Innus), de gouvernements inuits ainsi que d'organismes économiques, sociaux, communautaires et écologistes. Ces groupes avaient travaillé ensemble pour établir de nouvelles façons d'assurer un équilibre entre le développement économique, les préoccupations sociales et la protection de l'environnement dans le nord du Québec.

Tous ensemble, le 9 mai 2011, après 60 rencontres des comités de travail sectoriels et des groupes de concertation, les membres de la Table des partenaires ont signé une « Déclaration des partenaires » dans laquelle ils s'engageaient à adopter une série de politiques en matière de développement durable du Nord-du-Québec qui, de leur avis, établissait le meilleur équilibre possible entre leurs nombreuses préoccupations.

Ces politiques établissent des normes mondiales élevées en matière de développement durable. Si elles était mises en œuvre intégralement, le Québec deviendrait un leader mondial et un nouveau modèle à suivre pour d'autres nations et États.

Conformément à la Déclaration des partenaires, le développement du Nord québécois doit :

  • être socialement responsable et durable ainsi que respectueux de l'environnement;
  • favoriser la préservation de la qualité de l'environnement, la sauvegarde de la biodiversité ainsi que le mode de vie traditionnel et ancestral des Premières Nations et des Inuits et permettre un enrichissement collectif sur les plans social et économique;
  • respecter les ententes déjà conclues avec les Premières Nations et les Inuits habitant ce territoire ainsi que leurs droits ancestraux et être mis en œuvre de façon suffisamment souple pour permettre un examen au cas par cas de chaque projet de développement, tenir compte des diverses négociations en cours et futures et s'adapter à leur évolution, notamment pour les questions de gouvernance;
  • être complémentaire aux démarches que le gouvernement du Québec déploie déjà auprès des représentants autochtones concernés pour traiter des dossiers qui nécessitent une action immédiate et maintenir les discussions de nation à nation entre le gouvernement du Québec et les nations autochtones tout au long de la mise en œuvre du Plan Nord;
  • reconnaître que le territoire du Plan Nord contient des écosystèmes intacts parmi les plus vastes de la planète et que ceux-ci fournissent un éventail de biens et de services écologiques qu'il importe de maintenir et mettre en place des mécanismes permettant d'assurer la pérennité de l'engagement de consacrer 50 % du territoire du Plan Nord à des fins autres qu'industrielles, à la protection de l'environnement et à la sauvegarde de la biodiversité.

Ces politiques ont été louées par la communauté internationale et ont l'appui de la totalité des principaux partis politiques du Québec.

Selon une résolution (WCC-2012-Res-064-FR, Reconnaître les progrès du Québec en matière de conservation de la région boréale) de l'Union internationale pour la conservation de la nature, le plus vieil et important organisme voué à la protection de l'environnement sur la planète, ces politiques « si elles sont entièrement mises en œuvre, favorisent un modèle de développement durable qui permettrait l'exploitation des ressources naturelles dans un esprit de respect de l'environnement, ce faisant créant un projet de développement durable exemplaire ».

La première ministre Pauline Marois a pris l'engagement, au nom du Parti Québécois, de respecter ces engagements. On peut lire dans une lettre rédigée en son nom que « le développement du Nord se fera en collaboration avec les populations nordiques, autochtones et inuites » et que le gouvernement « consacrera au moins 50 % du territoire du Nord à la protection de l'environnement et à la sauvegarde de la biodiversité ».

Nous sommes d'avis que le gouvernement du Québec a fait d'excellents choix en nommant ces personnes exceptionnelles œuvrant au sein de vos deux organisations de renom. À notre avis, leurs connaissances, leur expertise, leur intégrité et leur passion en font des personnes très bien placées pour faire progresser ces politiques du domaine des idéaux et des engagements à celui de la mise en œuvre et de la réalisation concrète.

Mathew Jacobson
The Pew Charitable Trusts

Suzann Méthot
Canadian Boreal Initiative

Pat Nadeau
Society for Nature and Parks 

National Homeownership Month

Article

37 Researchers Working to Transform Biomedical Science

Quick View
Article

Biomedical researchers are on the front lines of scientific innovation. From responding to global pandemics to pioneering lifesaving cancer treatments, these researchers push past scientific boundaries to solve pressing health challenges. For nearly 40 years, The Pew Charitable Trusts has supported more than 1,000 early-career biomedical scientists committed to this discovery.