Pew se félicite d’une avancée majeure en faveur de la sécurité des pêcheurs en mer

Avec l’annonce de 6 nouvelles prochaines ratifications, l’Accord du Cap pourrait bientôt entrer en vigueur

Pew se félicite d’une avancée majeure en faveur de la sécurité des pêcheurs en mer

WASHINGTON, 14 FEVRIER 2022––The Pew Charitable Trusts se félicite de l’annonce des six prochaines ratifications d’un traité vital pour améliorer la sécurité des équipages à bord des navires de pêche et lutter contre la pêche illégale. 

Ce traité, l’Accord du Cap pour la sécurité des navires de pêche, vise à instaurer un régime mondial de sécurité à bord des navires de pêche, par le respect de normes de construction et de navigabilité, de ventilation des salles des machines et installations électriques, de sécurité incendie ou encore de procédures d’urgence. Ces dispositions vont donner aux Etats les moyens de dissuader plus facilement les activités de pêche illégale, d’identifier et d’inspecter ces navires opérant en dehors des lois, et d’assurer aux équipages des conditions de travail sûres.

L’Organisation Maritime Internationale (OMI) a adopté l’Accord du Cap – dont les dispositions s’appliquent principalement aux navires de pêche neufs de plus de 24 m de long – en 2012, et a fixé comme objectif de parvenir à la pleine ratification du traité en 2022. L’entrée en vigueur de l’Accord interviendra lorsque 22 Etats, déclarant une flotte combinée de navires de pêche d’au moins 3 600 navires, l’auront ratifié. En 2019, 48 Etats ont signé la Déclaration de Torremolinos indiquant leur intention de ratifier l’Accord du Cap.

Jusqu’à ce jour, 16 Etats avaient ratifié le traité, avec une flotte combinée de plus de 1 900 navires de pêche. L’annonce faite lors du One Ocean Summit à Brest (France) des prochaines ratifications du Kenya, du Ghana, de l’Irlande, du Portugal, du Japon et de la République de Corée permettra d’atteindre le nombre de 22 Etats parties. Toutefois, il reste à définir dans quelle mesure ces ratifications permettront également de satisfaire le critère du nombre de navires pour permettre l’entrée en vigueur. Bien que cette nouvelle marque une avancée majeure, d’autres pays doivent poursuivre cette dynamique afin de permettre la ratification pleine et entière du traité et assurer la sécurité des pêcheurs en mer.

Peter Horn, Directeur du projet pêche illégale à Pew, a fait la déclaration suivante :

« The Pew Charitable Trusts remercie le Kenya, le Ghana, l’Irlande, le Portugal, le Japon ainsi que la République de Corée et le Portugal pour leurs engagements. Nous encourageons les Etats qui n’ont pas encore ratifié l’Accord du Cap à le faire d’ici le mois d’octobre, afin d’assurer que la pêche légale et la sécurité des pêcheurs en mer demeurent une priorité au sein de la communauté internationale.

Les pêcheurs attendent depuis 45 ans l’entrée en vigueur d’un traité international qui protège leur vie en mer ; la ratification pleine et entière de l’Accord du Cap constituera donc un moment historique. Mais bien que nous nous félicitions de ces promesses de ratification, la route est encore longue pour faire de l’entrée en vigueur de l’Accord une réalité Nous espérons que d’autres pays rejoindront cet élan en ratifiant rapidement ce traité essentiel ».

America’s Overdose Crisis
America’s Overdose Crisis

America’s Overdose Crisis

Sign up for our five-email course explaining the overdose crisis in America, the state of treatment access, and ways to improve care

Sign up
Quick View

America’s Overdose Crisis

Sign up for our five-email course explaining the overdose crisis in America, the state of treatment access, and ways to improve care

Sign up