La France annonce la création prochaine de la 5ème plus grande réserve marine du monde

Le gouvernement français souhaite créer une réserve marine hautement protégée plus vaste que la France métropolitaine aux terres australes françaises

La France annonce la création prochaine de la 5ème plus grande réserve marine du monde
penguinsJean Philippe Palasi

Ces eaux figurent parmi les mieux préservées de la planète et ont une importance biologique considerable.

PARIS – The Pew Charitable Trusts tient à féliciter la France qui envisage d’étendre la réserve naturelle nationale des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) en créant une réserve marine hautement protégée d’environ 550 000 kilomètres carrés, soit une surface légèrement plus grande que la France métropolitaine.

Cette réserve située au sud de l’océan Indien serait le premier grand sanctuaire marin dans les eaux françaises et la cinquième plus grande zone marine hautement protégée dans le monde. La ministre de l’Écologie Ségolène Royal l’a annoncé en novembre 2015 puis lors des négociations historiques de l’ONU sur le climat (COP 21), qui se sont récemment conclues en France.

« Ces eaux figurent parmi les mieux préservées de la planète et ont une importance biologique considérable », a déclaré Nicole Aussedat, qui travaille à Paris pour le programme Héritage mondial des océans de Pew. « En créant un grand sanctuaire marin, la France établirait un site de référence en matière de conservation dans cette région du monde isolée et préservée. »

La nouvelle réserve engloberait 5 % des eaux françaises. Elle représenterait une avancée majeure en vue d’atteindre les objectifs mondiaux de conservation des océans. Les scientifiques ont recommandé qu’au moins 30 % des habitats marins soient strictement protégés par des réserves marines. Avec  ses territoires d’outre-mer, la France détient la deuxième plus grande zone économique exclusive au monde.

Cliquez sur l' image ci-dessus pour l'agrandir.

En France, le programme Héritage mondial des océans travaille en partenariat avec les communautés locales, les gouvernements et les scientifiques en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française, deux territoires du Pacifique sud reconnus à la fois pour leurs écosystèmes en bon état et la diversité de leurs espèces. En Polynésie française, Pew aide les communautés des îles Australes à sauvegarder les eaux de cet archipel. Le gouvernement local a annoncé qu’il souhaitait protéger un million de kilomètres carrés dans cette zone, ce qui pourrait devenir la plus grande réserve marine du monde.

La récente annonce de la France s’ajoute à d’autres engagements internationaux intervenus au cours d’une année qui s’est avérée historique, avec la protection d’une superficie océanique de plus de 2,9 millions de kilomètres carrés. Le projet Héritage mondial des océans a soutenu plusieurs de ces efforts.  En mars 2015, le gouvernement britannique a annoncé son intention d’établir la réserve marine des îles Pitcairn dans le Pacifique sud. Le 28 septembre, le Premier ministre néo-zélandais John Key a déclaré que son gouvernement allait créer un sanctuaire marin autour des îles Kermadec, à environ 1 000 kilomètres au nord-est de l’île du Nord. Le 5 octobre, la présidente chilienne Michelle Bachelet a promis de travailler avec la communauté de l’île de Pâques afin d’adopter une proposition de parc marin hautement protégé dans les eaux de l’île. Et le 28 octobre, le président des Palaos Tommy Remengesau Jr. a acté la décision de créer le sanctuaire national marin des Palaos, qui protège intégralement 80 % des eaux de cette nation insulaire du Pacifique.

###

Le programme Héritage mondial des océans est un partenariat établi en 2006 pour promouvoir la création de réserves marines dans les océans du monde. Les partenaires actuels sont le Pew Charitable Trusts, Bloomberg Philanthropies, la Fondation Lyda Hill, la Fondation Oak, la Fondation Robertson, La Fondation Tiffany & Co., et la Fondation Waitt. Pour en savoir plus : www.globaloceanlegacy.org.

The Pew Charitable Trusts s’appuie sur le pouvoir de la connaissance pour tenter de résoudre les problèmes les plus complexes de notre époque.

The front facade of the Supreme Court of the United States in Washington, DC.
ian-hutchinson-U8WfiRpsQ7Y-unsplash.jpg_master

Agenda for America

A collection of resources to help federal, state, and local decision-makers set an achievable agenda for all Americans

Quick View

Data-driven policymaking is not just a tool for finding new solutions for emerging challenges, it makes government more effective and better able to serve the public interest.

Lightbulbs
Lightbulbs

States of Innovation

Data-driven state policy innovations across America

Quick View

Data-driven policymaking is not just a tool for finding new solutions for difficult challenges. When states serve their traditional role as laboratories of innovation, they increase the American people’s confidence that the government they choose—no matter the size—can be effective, responsive, and in the public interest.