Document de synthèse: mettre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée sous plus de surveillance

Document de synthèse: mettre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée sous plus de surveillance

Illegal fishing radarLa pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), connue pour discréditer les efforts visant à gérer la pêche de manière durable, a des conséquences environnementales, sociales et économiques négatives. L'étude du Pew Environment Group sur la performance de l'État du port (Port State Performance) porte sur le rôle joué par l'État du port dans l'élimination de la pêche INN en évaluant l'efficacité de la mise en oeuvre des mesures du ressort de l'État du port. Le système actuel de mesures de l'État du port manque de transparence, d'obligation de rendre des comptes et de présence à l'échelle internationale, et ne parvient donc ni à combler les failles exploitées par les opérateurs INN, ni à prévenir l'entrée de la pêche INN dans les ports.

Sans gestion efficace des stocks halieutiques, les perspectives de la pêche au niveau mondial sont loin d'être prometteuses. Sans scrupules, les propriétaires et les opérateurs de navires de pêche du monde entier continuent à saper la gestion de la pêche en ne tenant pas compte de la réglementation visant à conserver l'environnement marin. L'aspect illégal, à savoir la pêche illicite et non déclarée, représente à lui seul près d'un cinquième des captures mondiales de poissons déclarées. En réponse à l'incapacité chronique de nombreux États du pavillon à contrôler les navires INN en haute mer, la communauté internationale a lancé une nouvelle approche pour s'attaquer au problème de la pêche INN : les mesures du ressort de l'État du port. En adoptant des mesures restrictives dans les ports où les captures INN sont débarquées, l'État du port peut empêcher la pénétration de la pêche INN dans le commerce international et son entrée sur les marchés clés. En conséquence, les initiatives nationales, régionales et mondiales se sont concentrées au cours de cette dernière décennie sur l'adoption et la mise en oeuvre de mesures du ressort de l'État du port de plus en plus strictes pour lutter contre la pêche INN. Elles ont abouti à la négociation de l'Accord relatif aux mesures du ressort de l'État du port (MREP) visant à prévenir, contrecarrer et éliminer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, lequel a été approuvé par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en novembre 2009. Lorsque qu'il entrera en vigueur, l'accord MREP sera le premier traité international juridiquement contraignant destiné exclusivement à lutter contre la pêche INN.

Le Pew Environment Group a entrepris la première évaluation globale de l'efficacité  des mesures actuelles du ressort de l'État du port et des défis que les États du port auront à relever en cequi concerne la mise en oeuvre. L'étude évalue également le rôle central que jouent les organisations régionales de gestion des pêches (ORGP) tout au long du processus. Elle s'intéresse aux mesures du ressort de l'État du port visant spécifiquement les navires répertoriés sur les listes de navires INNadoptées par les ORGP – des navires qui ont été listés parce qu'ils étaient engagés dans des activités de pêche ou de soutien à la pêche INN. La sanction de ces navires au port vise à rendre leurs opérations moins rentables et moins lucratives.

Spotlight on Mental Health